L’été dont je rêve, un été au soleil

Cet article est inspiré d’un thème d’un lundi à deux de début juin dont le thème était :   » Vos projets pour l’été ? »

Ce genre de thème me fait sauter sur mon ordinateur pour rédiger immédiatement un texte rempli de soleil, de crème à tartiner, d’eau de mer et de cornets de glace. J’aime l’été, c’est ma saison préférée.

Mais finalement, et comme beaucoup d’autres, cet article était resté en brouillon, faute de temps (j’ai commencé une formation qui me prend tout mon temps libre depuis juin, je vous en dirai plus très bientôt !!), mais aussi, parce que nous avons mis un peu plus de temps que prévu pour nous décider pour nos projets pour cet été.

Mon objectif premier pour cet été, c’était de faire le plein de soleil et de vitamine D.

Car l’été dernier, et à cause de l’arrivée de notre dernier bébé d’amour (un 14 juillet !!), nous avions dû programmer des vacances avec le moins d’ardeur possible et donc, nous étions allés en… Bretagne et en Normandie ! (ah ah, je vais me faire taper sur les doigts par les Bretons et les Normands…).

Nous avions eu de belles vacances quand même, bien ensoleillées (mais si !), et un peu moins chaudes qu’en plein mois d’août en Corse (le thermomètre a frôlé les 40° l’année dernière là-bas, j’ai été inspirée de ne pas y amener mon bébé d’un mois..).

Donc, cette année, mon objectif était vraiment d’aller au soleil, car après un long hiver tout enfermés et emmitouflés, je me sens vraiment en manque de vitamine D (malgré notre passage éclair à la Réunion en mars) et j’ai vraiment envie de voir mes bichons bronzés-dorés. Et moi aussi au passage si possible !

Nos vacances en Corse, acte I, été 2016 (c) Duneileaparis.com

Dans mon programme, notre été devait commencer par un long de mois de juillet à Paris avant le « vrai » début des vacances, le 10 août.

Je ne savais pas comment allait être la météo à Paris en juillet, souvent capricieuse et décevante. Je craignais le pire mais finalement, elle a été plutôt idyllique : chaque jour ou presque un grand ciel bleu, quelques nuages (pas si mal pour avoir un peu d’ombre), une brise légère, parfois un gros manque d’air quand même (et quelques pics de pollution hélas..), mais en gros, un joli mois de juillet.

Les enfants ont été occupés presque tout le mois : une semaine de colonie pour la grande (la première fois, j’en menais pas large.. mais tout s’est bien passé !!), centre aéré, et pas mal en vadrouille avec ma maman, venue passer quelques semaines ici pour un mariage, mais aussi pour passer du temps avec eux. Elle qui ne connaît pas très bien Paris, elle les a amené un peu partout avec elle : cinéma, tour de Paris en bus à étage, parc zoologique et même à la piscine, ils ont adoré !

Ils vont partir ce vendredi 2 semaines à la montagne, avec leur grand-mère cette fois, sans nous (brrr, ça va être long..) et ensuite, zou, on les récupère et on file en Corse !

J’espère pouvoir profiter du temps sans les deux grands à la maison (on garde le bébé avec nous quand même) pour travailler bien sûr, mais aussi pour réorganiser un peu leur chambre et la déco de cette pièce qui deviendra aussi la chambre de la plus petite en septembre. Changement de lit, de déco donc aussi, tri des jeux etc. Si j’y arrive, je m’attaquerai aussi aux étagères manquantes depuis 2 ans dans ma cuisine.. Bref, y’a du boulot !!

Et enfin, en août, ce sera enfin les vacances, les vraies !

Nos vacances en Corse, acte II, été 2016 (c) Duneileaparis.com

Dans mes rêves, en juin, je voulais un été au chaud, au soleil, avec quand même un peu d’ombre, sous un grand parasol, devant une mer turquoise…

Je rêvais de plage, de longues siestes aussi, de grandes tablées familiales jusqu’à pas d’heure, de son rire à lui si grave et un peu fou, de ces petites chansons à elle qu’elle fredonne quand elle est heureuse, de son premier été corse à elle aussi, de leurs jeux au soleil, de leurs peaux caramel.

Je rêve du jardin d’Antoine, notre voisin au village, des grosses tomates, des aubergines à cuisiner en ratatouille, des fruits cueillis sur l’arbre pour les tartes du soir ou de crumble d’été.

Lui rêve aussi de balades avec les enfants, en montagne, en forêt, dans le maquis de son enfance.

On aura les amis, la famille, les cousins avec nous.

On fera des châteaux de sable, on laissera les téléphones au fond des sacs, on verra pas le temps passer.

On rêve aussi d’avoir du temps pour lire, pendant que les enfants jouent tranquillement. Là, on rêve vraiment pour le coup..

Ce sera le 1er vrai été de ma petite Rose, où elle verra la mer et le sable de plus près. Où elle trempera ses petits pieds et plus si affinité dans l’eau turquoise. J’ai tellement hâte !

J’illustre cet article pour conclure avec quelques photos ici de nos dernières vacances là-bas : du bleu, du vert, de la nature et du soleil !

Les bichons en vadrouille, en Corse, été 2016 (c) duneileaparis.com

Ces prochaines années, quand les enfants seront plus grands, nous ajouterons plus de randonnées à nos vacances et peut être même, des destinations plus lointaines. On rêve de Japon, de grandes steppes, de road trip.

Et vous, où irez-vous cet été ? Quel est votre programme ?

Je vous souhaite de très belles vacances que vous partiez loin ou pas, que ce soit déjà fini ou en cours, en juillet ou en août (ou plus tard !).