Il y a quelques mois j’ai écrit un article sur nos habitudes alimentaires et mes envies de changement.

Depuis quelques temps, j’ai très envie de tester de nouvelles sources d’approvisionnement pour les fruits et les légumes notamment, mais pas exclusivement. Je me suis donc tournée vers les offres de boutiques et de sites proposant des circuits courts, avec un unique intermédiaire entre le producteur et la famille de consommateurs que nous représentons ma petite famille et moi.

J’ai la chance d’avoir une offre très diversifiée à portée de main pour tout ce qui est alimentation bio dans mon quartier du 11ème arrondissement parisien : 2 magasins BioCbon à moins de 10minutes à pieds, un Biocoop dans ma rue, plusieurs Ruche qui dit Oui (dont une testée deux fois aussi récemment), beaucoup de cave à vin bios et d’autres enseignes bios diverses et variées. Et j’ai aussi un marché de producteurs tous les mardi et vendredi matin.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un petit magasin en particulier : « Les Poireaux de Marguerite ». Incitée par une amie et voisine, j’ai découvert tout récemment ce magasin de producteurs qui vend des fruits, des légumes bio et/ou locaux ainsi que plein d’autres produits laitiers, du terroir et de la gastronomie française, locale et/ou bio.

A la différence des plus grandes enseignes de magasins dits bio, ce magasin est plus petit, mais bien achalandé, l’offre est vraiment très complète.

L’idée de Stéphane, qui a ouvert ce magasin et créé cette enseigne en 2012, est de permettre aux producteurs d’avoir un lieu pour une vente en direct, en plein Paris, et aussi de permettre à tous d’avoir accès à des produits de qualité issus de filières bio ou locales, en culture raisonnée et surtout française.

Les Poireaux de Marguerite a aujourd’hui deux points de vente, un dans le 11ème donc (au 51 rue Saint-Maur) et une à Villebon-sur-Yvette (au 4 avenue de la Baltique).

Ils proposent les produits de plus de 70 producteurs, essentiellement en Île-de-france et ils ont aussi une plateforme sur Rungis qui leur permet de préparer des commandes pour des restaurants.

Vous pouvez commander sur leur site Internet un de leurs paniers composés de fruits, de légumes, de viandes et de produits laitiers, y ajouter des produits du terroir et les faire livrer soit chez vous, soit dans un des deux magasins.

Pour l’instant, ils ne livrent qu’à Paris intra-muros ainsi qu’aux portes de Paris.

Les producteurs référencés changent régulièrement, ce qui permet de découvrir différents produits et aussi des régions de France qu’on connaît moins bien.

Lors de ma première visite dans le magasin situé à Paris 11, je suis revenue avec un panier bien rempli : des carottes, des fruits (bananes, kiwi, des pommes et des fraises (des garriguettes, je crois), un jus de pommes-framboises et des yaourts aux fruits :

On s’était vraiment régalés, le rapport qualité-prix est très correct pour du bio-local et les enfants ont beaucoup aimé les yaourts notamment.

Après ce premier test, Les Poireaux de Marguerite m’ont proposé de tester un autre panier rempli de fruits et de légumes en me lançant le défi de trouver une recette pour chaque ingrédient de ce panier offert !

Je suis à la fois gourmande et j’aime bien relever les défis, alors j’ai dit oui immédiatement !

Dans ce beau panier au contenu « surpris »e offert par Les Poireaux de Marguerite, il y avait des blettes, des poireaux, des radis, des champignons, des épinards, des pommes de terre, des fraises et des bananes :

img_7653

Voici donc en détails les recettes que ces beaux fruits et légumes m’ont inspirées :

  • avec les fruits : 

Nous avons confectionné le soir même de la réception de ce colis des brochettes de fruits toutes simples auxquelles j’ai ajouté du melon et du concombre que nous avions déjà à la maison.

Pour ces jours d’été et de chaleur, c’est un super dessert rapide que les plus gourmands pourront agrémenter d’un coulis de chocolat pour une fondue gourmande (mais nous, on la préfère nature, sans sucre, ni chantilly !).

J’ai aussi testé une water detox avec quelques-uns de ces mêmes fruits : ça parfume, ça rafraîchit et c’est joli !

 

  • Avec les blettes :

Pour ce légume que je n’avais jamais cuisiné (bah oui, à la Réunion, nous n’en avons pas !!!), j’ai choisi de préparer des lasagnes, avec des pâtes fraîches trouvées à la coopérative italienne de la rue Saint-Maur, une autre adresse coup de coeur dont je vous parlerai peut être un jour ici !!

La recette est, un peu plus complexe que mes petites brochettes de fruits, la voici pour celles et ceux qui voudraient la tenter :

* Ingrédients :

  • au moins 5 feuilles de blettes (moi j’ai mis la totalité de ce que j’avais moins la partie blanche),
  • 200g de ricotta,
  • 1 oignon
  • 150g de pulpe de tomates
  • 20g de crème fraîche
  • 20g de pignon
  • 1 filet d’huile d’olive

* La recette des lasagnes aux blettes et ricotta :

  1. Préchauffez le four à th 6 (180°C).
  2. Lavez les blettes et hachez-les grossièrement.
  3. Dans une sauteuse, mettre un peu d’huile d’olive, y ajouter l’oignon coupé en dés, puis les blettes hachées, et laisser réduire 2 minutes. Saler, poivrer et ajouter la ricotta.
  4. Pour le montage des lasagnes, mettre un peu de sauce tomate au fond du plat. Puis une couche de lasagne (à faire tremper dans de l’eau chaude avant pour les ramollir), puis une couche de blettes/ricotta, et saupoudrer de parmesan. Recommencer au moins 2 fois : plaque de lasagne, mélange blettes/ricotta, et un peu de parmesan. Terminer par une plaque de lasagne, un peu de sauce tomate et un peu de crème fraîche, saupoudrer de parmesan et enfin, la touche finale, de pignons.
  5. Enfourner 20minutes au four. C’est prêt !

J’ai trouvé la recette ici (j’étais partie sur des cannelonis à la base, mais j’ai changé d’avis en cours de route !).

  • Avec les épinards :

Le lendemain, déçue de ne pas avoir eu le temps de faire mes cannelloni la veille, et comme j’avais encore un peu de pâte à lasagne toute fraîche, j’ai décidé de cuisiner les épinards en cannelloni à la ricotta aussi, selon une recette de Jamie Oliver trouvée ici.

La recette est très similaire à la précédente sauf que les épinards, je les prépare moi d’abord en les lavant, puis je les mets à bouillir et enfin, je les passe au mixeur.

J’ai un peu (beaucoup !) galéré pour former les cannelloni : au final, aucun n’avait la même taille, mais peu importe, ils étaient super bons ! Et jolis à regarder ! Comme une petite forêt de pâtes, m’a dit un de mes enfants !!

Une recette que je renouvellerai bien volontiers, mais en posant les cannelloni à plat cette fois !!!).

  • Avec les poireaux :

Avec ces légumes, j’ai une seule recette qui fonctionne toujours très bien avec mes enfants : la quiche lardons-poireaux. Et cette fois-ci, j’ai « osé » ajouter un peu de comté.

La recette est celle d’une quiche assez classique à laquelle il faut ajouter les poireaux lgèrement revenus à la poêle avant de les ajouter à l’appareil de la quiche. Et hop, au four !

  • Les radis ont été dévorés en apéro et en accompagnement de cette quiche. Et j’en ai gardé un peu pour une autre recette à base de brandade de morue dont je vous parlerai ici bien vite dans un autre article.

 

  • Les pommes de terre et les champignons, je les ai fait sous forme de samoussas.

Ma recette de samoussas est toute simple, mais je vous la donne quand même. C’est un des apéritifs préférés des réunionnais et j’en ai déjà réalisé souvent (même si sur mon île, c’est beaucoup plus simple d’aller dans une boutique spécialisée ou au marché pour s’approvisionner !!). 

J’avais préparé trois purées différentes :

  • une première à base de pommes de terre, de persil et du fromage râpé,
  • une 2ème avec des PDT, des champignons et un peu d’épices (curry, gingembre en poudre),
  • une dernière avec toujours une base de PDT et reste de viande hâchée et de carottes, également légèrement épicée.

Normalement, on ne met pas des PDT dans chaque farce, mais pour être sûre que ça plaise aux enfants, je trouvais que c’était plus simple.

En fait, vous pouvez les farcir de ce que vous voulez !!

Plus, j’ai utilisé des feuilles de bricks, coupées en longues bandelettes, mis la farce sur le bout d’une bande que j’ai ensuite pliée en faisant des triangles et en faisant bien attention à bien « fermer » les coins dudit triangle (pour éviter que la farce ne s’échappe à la cuisson).

A la fin de la bande, on ferme le samoussas en humidifiant le dernier petit bout de bande de pâte à brick (un peu d’eau suffit ou avec un peu de mélange farine-eau pour que ça tienne mieux).

Pour celles qui préfèrent des tutos vidéo, il y en a plein sur le net, comme celui-ci, très pédagogique et avec des détails sur le pliage notamment fort intéressants.


Ce panier m’a fait cuisiner tout un week-end ! Mais je ne regrette pas du tout, c’était vraiment bien chouette de chercher des idées de recettes pour utiliser tous ces fruits et ces légumes.

Et voilà, c’est fini pour ce défi cuisine en partenariat avec Les Poireaux de Marguerite ! J’espère que ça vous a plu et que vous avez fait une belle découverte avec cet article.

Pour ceux qui seront tentés d’y aller faire leur course, la bonne nouvelle c’est que Les Poireaux de Marguerite vous offre à vous chers lecteurs du blog , pour chaque commande, deux petites boîtes de pâté : pour en bénéficier, il suffit de préciser « DUNEILEAPARIS » en commentaire de votre commande en ligne ou au passage en caisse ! Sympa, non ?! J’attend les photos de vos commandes !


Et comme d’habitude, si après lecture de cet article, vous avez vous aussi testé ces paniers des Poireaux de Marguerite, n’hésitez pas à m’envoyer une photo de votre commande dès réception ou des recettes si vous réalisez une de celles ci-dessus !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article est une nouvelle participation aux Mercredis Gourmands, un rendez-vous hebdomadaire de milieu de semaine pour blogueuses gourmandes et gastronomes, organisé par Anne-LaureT et ses acolytes, Sysy in the city et Sophie Turbigo.

logo-mercredis-gourmands