Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à un Lundi à deux, ce rdzvous hebdomadaire de papotes entre blogueuses proposé par Alice et Zaza.

Depuis plusieurs semaines, je rate ce rendez-vous alors que je l’aime beaucoup et même lorsque certains thèmes proposés m’inspirent énormément.

Alors aujourd’hui, j’ai eu envie de publier un brouillon commencé début mars mais que je n’ai jamais réussi à finir avant aujourd’hui.

Le thème proposé pour le lundi 6 mars dernier était pourtant très inspirant : « Vers une vie plus green. Quels sont vos petits gestes écolos au quotidien ?« 

Je suis clairement en retard, mais j’ai envie quand même de partager ici mes petits gestes écolos à moi et mon avis sur la question. J’ai toujours l’impression de ne pas faire assez pour notre planète, de ne pas être suffisamment écolo. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer.

Dans cet article, j’ai eu envie de lister ce que nous faisons déjà au quotidien, moi et ma petite famille, comme gestes à caractère écologiques et ce que j’aimerais améliorer ou ajouter à cette liste de gestes quotidiens.

Voici donc la liste de ce que nous faisons déjà au quotidien à la maison comme gestes écolo :

  • Le recyclage des déchets : nous avons une poubelle spécialement dédiée au recyclage, pour tout ce qui est papier, carton et emballages qui se recycle. On trie ensuite nos déchets dans les bacs du local à poubelle en faisant bien attention aux recommandations indiquées et ce, depuis bientôt 15 ans maintenant. C’est franchement la base, un des premiers gestes le plus facile à mettre en place, qui demande peu d’organisation et au final, juste une bonne habitude à prendre.
  • Le sac de course réutilisable : quasiment tous les magasins autour de la maison ne donnent plus de sac gratuitement et ont aussi abandonné les sacs en plastique (excepté quelques petits commerçants marginaux). Nous avons donc pris l’habitude de faire les courses soit avec un caddie ou soit avec sous le bras un de notre énorme collection de sac de courses (énorme collection car il m’arrive encore bien souvent de décider sur un coup de tête d’aller faire des courses sans sac et de devoir acheter un nouveau sac réutilisable). Je privilégie les sacs en coton ou les tote bag aussi beaucoup car ils se glissent facilement dans mon sac à main et sont plus sympas et jolis que les sacs réutilisables.
  • La consommation d’électricité, d’eau et de gaz : là, ce sont plein de petits gestes qui sont autant de petites gouttes qui si tout le monde s’y met, devraient permettre de faire des économies, mais aussi de faire évoluer les choses dans le bon sens. Comme couvrir  les casseroles pour faire chauffer de l’eau, débrancher son ordinateur quand il est suffisamment chargé (et ne le charger que quand on en a vraiment besoin), éteindre les appareils ménagers ou les débrancher complètement pour éviter les mises en veille inutiles (par exemple, à la maison, mon four est toujours éteint, plus pour des questions de « pas assez de prises dans cette fichu cuisine », mais au final, il n’est pas en veille inutilement). J’éteins aussi le gaz dès qu’on part en week-end (bon, là aussi, c’est par peur d’une explosion, mais revenir en plein hiver dans un appartement non chauffé pendant 2 semaines, c’est du comportement écolo ou je ne m’y connais pas, non ?!! ;o). J’utilise l’eau d’un seul bain pour les deux bichons (même si pris séparément et sauf si grosse infection/maladie/bobo de l’un etc). Je prends quasiment uniquement des douches et un bain que très occasionnellement. On évite de laisser les lumières allumées inutilement et on l’explique aux enfants de toujours éteindre quand on quitte une pièce ou quand ce n’est pas utile. On utilise aussi des ampoules à basse énergie. On se brosse les dents avec le robinet fermé, on fait toutes nos lessives à 30° et très exceptionnellement à l’eau chaude. Bref, toute une liste de petits gestes quotidiens pour éviter le gaspillage et l’utilisation inutile d’énergie.
  • La consommation de papier : je n’imprime quasiment plus rien, je n’archive pas mes dossiers en version papier, mais uniquement sous version numérique (au grand dam de mon employeur qui est bien plus traditionnel). Je conserve tout mes emails et j’ai un abonnement à un cloud sur lequel j’archive un maximum de doublon. Et je n’imprime au final que les documents très importants et pour lesquels une version papier est indispensable. Je recycle tous mes papiers inutiles, emballages en carton ou en plastique en matériaux pour des activités à réaliser avec les enfants (feuille de coloriage ou découpage ou autre activité manuelle).
  • Entretien de la maison : de plus en plus, j’essaie de choisir des produits écolo pour l’entretien de la maison, car pour en avoir testé déjà quelques-un, je les trouve aussi efficaces que les produits classiques et ils sont moins polluants. Ainsi, j’utilise depuis plusieurs années maintenant ces produits-là pour la vaisselle. Pour s’assurer que le produit que vous voulez acheter est sans danger pour l’environnement, il faut vérifier qu’il y a bien la certification Ecolabel qui est le label écologique européen. Pour les produits d’entretien et les produits d’hygiène, il est décerné aux produits dont la démarche est un meilleur respect de l’environnement avec la même efficacité que les produits classiques. Ce label officiel est commun à tous les pays de l’Union européenne. Actuellement plusieurs dizaines de catégories de produits peuvent recevoir le label. Ce label repose sur le principe d’une « approche globale » qui considère l’ensemble du cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution et l’utilisation jusqu’à son recyclage ou son élimination après usage. La qualité et l’usage sont également pris en compte. Informations trouvées ici. Si vous utilisez aussi des produits ménagers écolo, n’hésitez pas à partager ici vos trouvailles. J’ai appris l’existence d’une box de produits d’entretien écolo, et je vais peut être pouvoir la tester, je vous en parlerai ici si c’est le cas !
  • Acheter des légumes en vrac, bio ou locaux : nous le faisons régulièrement et depuis de nombreuses années aussi. Même s’il m’arrive encore, j’avoue, d’acheter des légumes sous vide au Monoprix d’en face, j’essaie au maximum d’éviter. J’ai (enfin !!!) testé ce mois-ci La Ruche qui dit oui (depuis le temps que je voulais le faire, j’en parlais déjà ici et je vous ferai un article sur ces tests bientôt). J’essaie aussi d’acheter en vrac dans les magasins bio le plus souvent possible. Si vous avez des expériences ou des habitudes spécifiques dans ce domaine, n’hésitez pas à les partager avec moi, je me questionne souvent à ce sujet et j’ai envie d’améliorer mes habitudes.
  • Dans la salle de bain : à part pour ce qui concerne la consommation d’eau, c’est peut être la pièce de la maison où j’ai le moins de gestes écolos. J’ai certes vaguement commencé à remplacer le coton par des lingettes, mais il m’en faudrait bien plus que le nombre actuel (j’en parle ci-dessous dans la liste des choses à améliorer d’ailleurs). Pour tout ce qui est cycle menstruel, j’ai testé et complètement adhéré à la cup. C’est une amie qui m’en avait parlé et après lu de très nombreux articles sur le sujet (notamment ici), j’ai sauté le pas et je trouve cet objet vraiment super pratique en plus d’être super économique et écolo. Bref, sans entrer dans plus de détails ici, d’autres blogueuses l’ont déjà fait mieux que moi je ne pourrais, dans des articles dédiés à ce produit, je vous incite vraiment à essayer, sachant qu’on en trouve vraiment partout aujourd’hui (pharmacie, grande surface ou magasins bio). Pour ce qui est utilisation de produits de beauté en tout genre, je ne suis pas grande consommatrice dans ce domaine, mais je n’ai jamais vraiment testé de produits écolo (excepté quelques shampoings solides), mais j’ai bien envie de le faire un peu plus. En regardant de plus près, je constate qu’un des produits que je consomme le plus souvent est bio : c’est l’eau nettoyante démaquillante de Mixa Expert peau sensible à l’aloe Vera et à la glycérine, labellisé cosmétique BIO et avec 99% de produits d’origine naturelle. Je vais me pencher sur la question pour  voir s’il y a d’autres produits dans cette gamme. J’essaie aussi de recycler les bouteilles de savon en utilisant des recharges au lieu d’en racheter des nouvelles ou en les transformant pour des jeux ou activités avec les enfants.

123-soleil

Et voici la liste de ce que j’aimerais pouvoir améliorer, tester ou encore ajouter à nos habitudes dans les prochains mois :

  • Pour le recyclage des déchets : essayer d’avoir le moins de déchets possible. Il y a tellement de gâchis et de choses inutilement produites pour une utilité très minime et qui finissent directement dans la poubelle juste après achat, cela m’exaspère ! Comme les bout de carton autour des yaourts quand ils sont vendus par pack de 12, idem pour les plastiques autour des bouteilles de lait ou d’eau. On devrait pouvoir se servir en yaourts sans être restreint pas le nombre imposé par le distributeur et sans ramener chez soi ces bandes de carton inutiles. En l’occurence, ma miss pioche constamment dans la poubelle de recyclage pour utiliser ses morceaux de papier, de plastique ou de carton pour des collages, mais j’aimerais quand même trouver une autre solution et ne plus en ramener autant à la maison.
  • Consommer moins d’industriels : le laïus qui précède sur les emballages m’a conduit à l’idée de cuisiner plus du « fait maison » plutôt que d’acheter des produits industriels que je sais cuisiner moi-même. Comme des yaourts maison : si j’avais une yaourtière (une idée d’où en trouver à bas prix ?), cela permettrait aussi de ne plus jeter les innombrables pots de yaourts dégustés quotidiennement ici. Idem pour les goûters, je peux essayer d’en cuisiner plus plutôt que de prendre des industriels, j’ai trouvé plein de recettes de biscuits ou de cookies qui peuvent être réalisés le week-end pour la semaine. Idem pour les compotes, j’ai déjà les gourdes réutilisables en plus. Bref, il ne me reste plus qu’à dégager du temps le we pour cela. Je pourrais aussi faire mon propre pain et mes brioches si j’empruntais la machine à pain de ma belle-mère, ce que je compte faire depuis des lustres vu qu’elle ne l’utilise plus beaucoup. Bref, va falloir se retrousser les manches en cuisine !
  • Mettre en place un compost : je ne sais pas si je peux installer un compost sur mes mini-balcons parisiens, sur lesquels ne tiennent que mes petites jardinières, mais j’ai bien envie de me pencher sur la question. Il me semble que je pourrais y glisser des coquilles d’oeufs, mes épluchures et bien d’autres choses au lieu de simplement les jeter quotidiennement dans la poubelle verte. Un point à creuser donc, le compost sur mini-balcon !
  • Réduire ma consommation de papier en mettant fin à mes abonnements magazine : pour éviter une consommation inutile de papier. Et les remplacer par des abonnements aux sites en ligne de ces mêmes magazines ou aller plus à la médiathèque de quartier pour emprunter ou lire ces mêmes magazines si vraiment ils me manquent trop. Et aussi ajouter un autocollant anti-publicités sur ma boîte aux lettres pour éviter de devoir jeter quotidiennement des piles de papier inutiles. Je crois en avoir vu passer un sur le fil Instagram d’une amie. Je vais déjà mettre un message écrit à la main, on verra plus tard pour le joli autocollant !!
  • Bannir le plastique de la maison : plus haut, je vous parle de mes courses avec sac réutilisable, mais la vérité, c’est que je l’oublie encore bien souvent. Je n’ai pas tout à fait le réflexe de toujours en garder un sur moi et du coup, j’achète encore trop souvent des sacs en plastiques réutilisables. Si bien que j’en ai une collection astronomique. Je me rassure en me disant qu’ils sont utiles pour les déménagements etc, mais en vrai, j’aimerais perdre cette mauvaise habitude. Je pense investir dans un sac en filet pour les fruits et légumes, plus pratique qu’un simple sac en coton et lavable aussi en machine. Il faudrait qu’à chaque fois que je range mes courses, que je remette un sac dans mon sac à main au lieu de le glisser à nouveau dans le « sac à sacs ». C’est pas si compliqué, juste une nouvelle bonne habitude à prendre.
  • Arrêter d’utiliser du coton ou du papier inutilement et les remplacer par des tissus lavables et réutilisables : et aussi arrêter d’acheter et d’utiliser des essuies-tout et les remplacer par des serviettes de table ou les beaux torchons que je collectionne et qui sont pourtant réutilisables à l’infini et lavables en machine. A quoi bon stocker sans les utiliser, la vie est faite pour être vécue ! ;o)  Idem pour les prochains anniversaires, je vais m’astreindre à utiliser les nappes en coton au lieu de nappes en papier. De même pour tout ce qui est serviette/verre/assiettes, je n’utiliserai plus du carton, mais des assiettes qui se recycle, des serviettes en coton, les verres incassables qui se lavent et se réutilisent au lieu de prendre du jetable. La première chose à faire serait d’augmenter mon stock de carrés de lingettes lavables pour remplacer les carrés de coton : pour les petites fesses de bébé qui ne manquent jamais de devoir être nettoyées, pour les bouilles à débarbouiller le matin, pour les petites mains à essuyer rapidement après les repas ou les tartines de miel, pour aussi les sessions de « liquide physiologique-anti-rhume », bref ce genre de lingettes, c’est vraiment super pratique. J’en ai déjà fait quelques-unes mais il m’en faut plus, il m’en faudrait au moins une 50aine, ce sera un de mes objectifs couture de ces prochains mois !!
  • Tester les légumes à faire pousser en jardinières sur nos mini-balcons ou dans le jardin commun à la copropriété : depuis un moment, j’ai bien envie de tester cette box. Je crois que je vais bientôt sauter le pas et essayer de faire pousser pour ce printemps et cet été des légumes dans notre jardin ou sur nos jardinières. Affaire à suivre. Si vous l’avez déjà fait, n’hésitez pas à partager vos expériences avec moi !
  • Opter pour des vêtements écolo : j’avoue n’avoir pour l’instant pas trop creuser cette question. Je consomme moins qu’avant en textile, je recycle beaucoup  pour les enfants et surtout, j’essaie de garder un maximum tout ce que j’ai déjà en stock pour les générations futures, pour prêter à des amis ou à la famille, je donne et je vends les plus jolies pièces parfois (mais rarement). Les vêtements écolo, j’en ai déjà entendu parler, mais je n’ai jamais sauté le pas. Cette vidéo sur le polyester qu’une amie a publié récemment sur Facebook m’a interpellé et donné envie de m’y pencher plus sérieusement.. En réfléchissant à ce problème, j’ai même eu envie de jeter le stock de tissus que j’ai à la maison… Ou le vendre pour acheter des fibres plus écologiques ? La vidéo donne plutôt envie de les brûler à vrai dire… J’ai déjà repéré cet article publié par une collègue blogueuse aussi rédactrice sur le webzine So Workin’girls pour les sous-vêtements, mais si vous avez d’autres bonnes adresses de vêtements écolos, je prends !
  • Utiliser plus de cosmétiques et des produits d’entretien fabriqués maison : j’en parle déjà au-dessus, mais j’aimerais continuer à tester des produits d’entretien et de beauté plus écolos. J’ai par exemple déjà testé la lessive « maison » à base de paillettes de savon de Marseille, mais je n’ai pas pris une bonne huile essentielle. Il faut que j’améliore ce premier test. Et que je teste des recettes de crème du jour maison, de crème pour les mains aussi. Bref, tout cela m’attire beaucoup, mais je manque de motivation (ou de temps !!) pour tout tester. Peut être me faudrait-il une meilleur organisation ou une sorte de planning pour un test d’un produit par mois, histoire d’avoir plus de suivi et de moins m’éparpiller. Un site qui m’inspire pour ce genre de test, c’est celui de Merci Raoul, inépuisable source d’inspiration pour une vie plus saine, plus écolo et respectueuse de l’environnement. Et en plus c’est joli à regarder !

Si vous avez d’autres idées pour que j’améliore nos habitudes écolos, n’hésitez pas à me les donner en commentaires ! J’ai sûrement oublié beaucoup de choses.

Pour préparer ces listes, je me suis inspirée d’autres articles trouvés sur la toile comme celui-ci (une mine de bonnes idées écolo ce site), celui-là ou encore celui-ci.

Il reste bien sûr au final cette impression de ne pas faire assez, mais en même temps, il est impensable de ne rien faire et je reste persuadé que tout ce qu’on fait déjà sont autant de petits gestes qui amélioreront un jour la situation. J’ai bien sûr conscience de ne pas avoir un comportement le plus écolo, ni exemplaire et qu’il me reste beaucoup encore à découvrir dans ce domaine, mais le plus important pour moi, c’est de continuer, de faire de chacun de ces gestes des habitudes, qu’ils deviennent notre façon de vivre et surtout, éduquer mes enfants à reproduire ces mêmes gestes et éduquer aussi leur conscience à l’importance de protéger notre planète.

Et j’avais très envie de publier cet article, non seulement pour avoir vos expériences à vous, mais aussi pour pouvoir dans quelques  mois (ou quelques années) observer le chemin parcouru et faire un bilan.

Je voulais terminer cet article en vous parlant d’une page Facebook que je trouve très intéressante à suivre et plutôt motivante : Hello Demain, où sont partagés quotidiennement des projets et d’innovations et de ce qu’on peut faire ou encore de projets réalisés par certains pour notre planète.

Dans 6 mois, j’essaierai donc de dresser un bilan de mes habitudes écologiques pour voir si j’ai réussi à améliorer tout cela ou pas et si j’ai pu cocher quelques cases en plus dans la liste des habitudes à ajouter ! A dans 6 mois donc !

Et vous, vous avez des habitudes dans votre quotidien pour améliorer l’état de notre environnement et de notre petite planète ? Dites-moi tout !

Cet article est une nouvelle participation aux « Lundis à deux », une papote hebdomadaire entre blogueuses sur un des thèmes proposés mensuellement par Alice et Zaza. Les autres participations sont listées ici.