En ce 9 mars, on parle beaucoup de féminisme, de pubs insupportables à regarder ou à lire, d’égalité, de ce que c’est d’être féministe aujourd’hui, de bonne ou mauvaise longueur de jupe, ou encore de ce qu’il ne faut pas dire ou faire ou ne pas dire ou ne pas faire.

Même si je n’avais pas envie de lancer un nouveau débat avec un énième article sur ce thème, j’avais quand même envie de parler un peu de ça aujourd’hui.

Et surtout, je n’avais pas envie de publier encore une recette ou un truc en lien avec la cuisine ou la gastronomie comme je le fais bien souvent sur ce blog les Mercredis.

Symboliquement donc, j’avais envie de participer à cette journée où la Femme, les femmes et nos droits sont à l’honneur (même si, franchement, ils devraient l’être tous les jours de tous les ans quand même, un peu comme la St Valentin, pourquoi faudrait-il une seule journée pour se dire Je t’aime et s’offrir des gâteaux en forme de coeur et pourquoi aussi une seule journée pour parler des droits des femmes…).

Bref, symboliquement donc, j’avais envie de vous parler de cinéma et d’un film qui m’a beaucoup plu et que j’ai eu la chance de pouvoir le voir en avant-première en janvier : « LES FIGURES DE L’OMBRE », un film de Théodore Melfi qui sort sur vos écrans ce 8 mars justement.

Ce film est un biopic, tiré de l’histoire vraie de trois scientifiques (avant tout, c’est ainsi qu’on devrait en premier les présenter, comme des scientifiques), le destin de trois femmes, afro-américaines et amies qui dès leur enfance se sont distinguées des autres par leur intelligence et leur ténacité.

Courageuses, déterminées et toujours féminines (certainement féministes aussi), ces femmes ont mené leur carrière d’une main de maître en réussissant à se faire une place dans les équipes de la NASA, chacune dans leur domaine et à participer de façon plus que significative à un des projets les plus historiques de cette institution, à savoir la mise en orbite en 1969 du premier astronaute américain, John Glenn.

Ce film est un très beau film, certains diront même un chef d’oeuvre, parce qu’il évoque le destin extraordinaire de ces trois femmes qui ont combattu dans l’ombre de leur collègues masculins, se sont émancipés des stéréotypes et des cases dans lesquelles on voulait les enfermer, dans un pays en pleine mutation historique.

C’est un film empli d’émotions, mais sans « pathos », un casting composé de Kevin Costner et Kirsten Dunst, qui jouent parfaitement leurs seconds rôles auprès d’acteurs moins connus mais qui devraient l’être comme ces trois actrices principales, Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe. Il y a aussi l’acteur du film « Moonlight », Mahershala Ali, et une BO de Pharrell Williams vraiment sympa.

478034485972210686

Alors oui, il y a aussi un peu beaucoup d' »américanisme » et de patriotisme dans ce film, mais c’est lié au thème sous-jacent de la conquête de l’espace et cette bataille incessante entre les US et la Russie, et cela n’abîme nullement, pour moi, la belle composition qu’est ce film.

Un film qui parle de trois destins incroyables, à voir et à montrer à toutes les petites filles du monde entier qui rêvent de devenir astronaute ou qui aiment bien les mathématiques !

La bande annonce est accessible ici.

Et vous, quel film aimeriez-vous aller voir cette semaine ?

Si ça vous dit, je vous parlerai de mes autres coups de coeur ciné de ce début d’année, à savoir « LION » et « LALA LAND », et de bien d’autres encore. Alors, ça vous dit, ou pas ?!