Pour ce 1er lundi d’août, Alice et Zaza ont choisi un autre thème parmi ceux que j’avais proposés : « notre rapport au Soleil, celui que l’on craint ou que l’on espère tant, celui qui nous oblige à porter des lunettes de soleil (mais on adore ça…)« .

Moi, je suis une réunionnaise qui vit à Paris, depuis bientôt 10 ans.

Je ne reproche pas grand chose à ma vie parisienne, si ce n’est le manque de soleil.

Toute l’année, le soleil me manque. Et donc, l’été est devenue ma saison préférée, loin devant les autres.

J’ai l’impression que ma ville s’illumine en été, que j’apprécie encore plus d’y vivre, qu’on en profite plus aussi et puis, il y a le départ en vacances, ces heures douces où l’on part vers le Sud, là où le soleil est bien plus présent.

Cette année, dans ce Sud qu’on aime tant, Melle M y a découvert le bruit des cigales et nous a dit qu’elle aimait bien les entendre. Moi aussi. J’aime le soleil qui apporte de la chaleur dans la voiture, j’aime le goût de la peau salée par la mer, j’aime les cheveux qui sèchent à l’air libre, j’aime les traces de bronzage sur sa peau, j’aime l’odeur du monoï. J’aime le soleil car il me donner l’impression de sentir tout mon être revivre. J’ai l’impression de me shooter à la vitamine D l’été.

Le soleil me manque toute l’année et je détesterai passer un été sans soleil. Une année entière sans soleil me semble impensable.

Le soleil au village, en Corse (c) D'une île à Paris

Le soleil au village, en Corse (c) D’une île à Paris

Le soleil dans les Alpes (c) D'une île à Paris

Le soleil dans les Alpes (c) D’une île à Paris

Le soleil dans les Alpes - bis (c) D'une île à Paris

Le soleil dans les Alpes – bis (c) D’une île à Paris

Le hic, c’est que moi qui étais pourtant une petite fille mate de peau, je me suis en quelque sorte « déshabituée » au soleil. Je crains les rayons trop forts de ce soleil si peu présent autour de moi, et je dois faire attention, bien plus qu’avant.

Mes yeux par exemple se sont déshabitués : la luminosité trop soudaine ou trop forte du soleil me provoque des migraines quasi systématiquement. Sur la plage, je dois porter un chapeau et/ou avoir un parasol (bon, là, c’est aussi parce que je le vaux bien quand même… ;o). Et ma peau aussi semble avoir oublié comment se comporter au soleil : je dois me tartiner de crème car je prends des coups de soleil, moi qui ai grandi sur une île tropicale et qui n’en avais jamais connu ou presque avant. Je me découvre une peau fragile, sujette aux tâches de soleil même.

Je fais bien sûr attention aussi pour les enfants, ils ont des T-shirt anti-uv, sont tartinés de crème aussi et ne jouent pas sans casquettes et lunettes qu’ils acceptent plutôt bien volontiers. On essaie d’éviter les heures les plus chaudes aussi.

Bref, il me faut du soleil l’été, mais savamment dosé et accessoirisé ! ;o)

Mais j’ai aussi tellement l’impression de revivre quand j’ai comme en ce moment du soleil tous les jours au-dessus de ma tête, que je me dis que je devrais peut être songer à changer de lieu de vie..

Le soleil au village, en Corse, bis (c) D'une île à Paris

Le soleil au village, en Corse, bis (c) D’une île à Paris

Le soleil dans les cheveux de Juliette, à la rivière (c) D'une île à Paris

Le soleil dans les cheveux de Juliette, à la rivière (c) D’une île à Paris

Le soleil du jardin d'Antoine (c) D'une île à Paris

Le soleil du jardin d’Antoine (c) D’une île à Paris

J’illustre cet article avec quelques photos prises lors de nos vacances – qui vont bientôt finir – des rayons du soleil que j’ai pu croiser. J’ai voulu tenter de trouver cet effet « flare » que j’aime bien mais je ne suis pas sûre d’y être toujours bien arrivé. En tout cas, j’aime bien cette série !

Bientôt, je vous fais découvrir en détail le contenu de mon panier de plage avec concours inside !

Et aussi une nouvelle crème solaire que j’ai gagnée et testée.

Et vous, votre relation au soleil, ça se passe comment ?

A très vite,

MamieVlin

 

Et les participations des autres copines des Lundis à deux sont ici :

* MHF aime le soleil mais n’est pas faite pour lézarder des heures sur une plage,

* EstelleCalim du blog Doudou, maman, papa et moi passe l’été à la maison et a besoin de soleil pour se sentir en vacances,

* Labonoccaz a la chance d’avoir la plage a proximité de sa maison et de pouvoir profiter du soleil sans partir,

* Sur le Blog De Tortues en aiguilles, Martine partage également son rapport au soleil,

Cet article est une nouvelle participation aux papotes des lundis à deux d’Alice et Zaza !

Rendez-vous sur Hellocoton !

(Toutes ces photos ne sont pas libres de droit (c) exclusively the property of D’une Ile à Paris)