Beaucoup de coffee-shop ont ouvert ces dernières années dans Paris. Une mode qui nous vient d’ailleurs ou une modernisation du troquet parisien, qui sait..

En tout cas, moi, ça me plait bien.

Si je devais ouvrir un restaurant, ce serait un Tea&coffee shop avec de gros canapés et des couleurs pastels, et bien sûr, des énormes gâteaux sur le comptoir.. Tiens, c’est drôle, je me rends compte que l’adresse que je partage avec vous aujourd’hui ressemble beaucoup à cette description. D’où le coup de coeur.. 

Je vous ai déjà parlé ici d’une bonne adresse de coffee-bar dans mon quartier, THE HOOD est un nouveau coup de coeur du même genre, mais aussi un peu différent.

Le coffee-bar THE HOOD a ouvert en mai dernier, tout récemment donc. Et si son but premier est de proposer un bon café et un endroit agréable pour le déguster, c’est aussi un endroit pour les fans de musique. « Coffee brewers, music lovers », c’est la devise de ce nouveau café installé rue Jean-Pierre Timbaud.

THE HOOD, devanture (c) D'une île à Paris
THE HOOD, devanture (c) D'une île à Paris

THE HOOD, devanture (c) D’une île à Paris

THE HOOD, les fauteuils vintage et la tartine-salade croquante (c) D'une île à Paris
THE HOOD, les fauteuils vintage et la tartine-salade croquante (c) D'une île à Paris
THE HOOD, les fauteuils vintage et la tartine-salade croquante (c) D'une île à Paris

THE HOOD, les fauteuils vintage et la tartine-salade croquante (c) D’une île à Paris

THE HOOD, reportage photos (c) D'une île à Paris
THE HOOD, reportage photos (c) D'une île à Paris
THE HOOD, reportage photos (c) D'une île à Paris
THE HOOD, reportage photos (c) D'une île à Paris
THE HOOD, reportage photos (c) D'une île à Paris

THE HOOD, reportage photos (c) D’une île à Paris

Vous y trouverez une carte avec :

– pas moins de 5 cafés différents (à partir de 2,50€ l’expresso ou le café allongé, au café crème que j’ai goûté et beaucoup aimé – avec un café des Brûleries de Belleville)

– des pâtisseries à tomber par terre : des roulés à la cannelle, des cookies énormes, des gâteaux à la banane ou ce carrot cake si délicieux (plus de détails sur leur origine ci-dessous),

– et du coup, plein d’instruments de musique un peu partout dans la salle : un piano, une guitare, une trompette et d’autres encore, à disposition pour qui veut se lancer dans des sessions musicales improvisées.

De la musique aussi dans les oreilles, tout au long de la journée, avec du grand classique : du Prince, du Bowie ou même du Jeff Buckley a capella pour accompagner mon déjeuner, ce que j’ai moi beaucoup apprécié ! 

J’y suis allée pour une pause dej’, et j’ai donc pu goûter à la carte du midi qui change apparemment un peu tous les jours, avec uniquement 2 ou 3 plats proposés (avec une formule à 10,50€) : une salade de légumes croquants sur un grand toast de pain complet, une soupe chou-fleur/lait de coco ou une tartine de Pesto.

Rien de bien exceptionnel dans l’assiette me direz-vous, mais au final, si c’est simple, c’est efficace et même très bon.

Et surtout, les gourmands pourront compléter ce repas  avec une des pâtisseries inscrites au menu du jour. Sans vous étonner, c’est d’ailleurs ce que j’ai préféré : le carrot cake (à 5€ la part) qui accompagnait notre café crème était vraiment fameux, avec des petits morceaux d’ananas fondants, une texture parfaite.

Il faut aussi préciser que le chef pâtissier est bien connu dans Paris : il s’agit de DoughMade, le roi incontestable des donuts à Paris, qui les cuisine à l’américaine et livre ensuite ces petites merveilles culinaires à vélo un peu partout dans Paris. DoughMade alimente ainsi quasiment tous les jours la carte de cette nouvelle adresse gourmande. Et rien que pour ça, j’y retournerai très certainement :

THE HOOD, le carrot cake de la mort qui tue (c) D'une île à Paris
THE HOOD, le carrot cake de la mort qui tue (c) D'une île à Paris

THE HOOD, le carrot cake de la mort qui tue (c) D’une île à Paris

Vous pourrez constater sur mes photos que la salle est très grande, spacieuse et bien décorée.

La petite touche vintage des fauteuils orange (et moelleux), les assiettes translucides années 60, la jolie tapisserie en fond de salles, les magazines sur toutes les tables, la devanture avec les anciennes mentions « BAZAR-MENAGE » qui ont été conservées, les petites succulentes qui décorent chaque coin de table et leur pot vintage, délavé.
Bref, j’aime pas, j’adore les petits détails de la déco de THE HOOD !

J’ai oublié d’aller voir l’étage mais promis, j’irai faire un tour la prochaine fois (car il y aura une prochaine fois, plusieurs même !).

THE HOOD va incontestablement devenir une de mes adresses préférées dans ce quartier du 11eme arrondissement parisien que j’affectionne tant.

Alors, elle vous plaît ma nouvelle adresse gourmande ? Un petit café en musique avec moi, ça vous tente ?

A très vite (demain je vous parle de ma carte blanche sur le blog de Etsy.fr !!),

MamieVlin ***

THE HOOD COFFEESHOP & MUSIC

80 rue Jean Pierre Timbaud

75011 Paris

Ouvert du lundi au vendredi de 7h00 à 19h00 et

de 10h à 20h00 le week-end

Avec cet article, je participe une nouvelle fois aux Mercredis Gourmands, un rendez-vous hebdomadaire de milieu de semaine pour blogueuses gourmandes et gastronomes, lancé il y a quelques années et parfaitement organisé par Anne-LaureT et ses acolytes, Sysy in the city et Sophie Turbigo.

Bonne adresse : THE HOOD, le coffeeshop des music lovers