Ce lundi, Alice et Zaza nous ont proposé de parler de notre ptit déjeuner :

« question petit déjeuner : salé? sucré? fromager? comment vous l’aimez? comment vous le dégustez? « 

Voici ma participation à ce lundi gourmand ! 

Mon ptit déjeuner à moi, l’habituel, le quotidien, il est, en semaine, tardif et solitaire. Je le prends  seule et généralement, après le départ de mes tourbillons d’amour.

Je n’ai pas le temps avant, je ne suis pas une lève-tôt. Pas du tout même..

J’ai bien essayé de mettre mon réveil le plus tôt possible pour prendre mon ptit déj avant le rush du matin, mais impossible de sortir mon corps engourdi hors du lit. Et plus les mois passent, moins j’y arrive…

Après leur avoir donné leur biberons (ou son biberon et sa tasse, ça dépend des jours et de l’humeur de la miss), changé une couche, habillé la miss, puis son coquin de frère, rangé leur pyj’, cherché leur sacs, cherché leur manteaux (oui, je sais ça pourrait être prêt la veille, t’ai-je déjà dit que je n’étais pas une fille très organisée..), avoir joué à la chasse aux doudous, les avoir mis dans leurs sacs respectifs, nettoyé leurs bouilles, inventé une coiffure dans ses bouclettes, filé un gâteau au petit trop chou (Moi « on dit Merci Maman« , lui « Papaaa ! » avec un grand sourire coquin), jeté un oeil dans le cahier de liaison pour « vérifier-au-cas-où-on-sait-jamais« , glisser aussi le drap de la sieste et le bavoir les lundis (oups, j’ai oublié le bavoir aujourd’hui, tiens !), glissé un goûter pour son 4h’, mis un peu de parfum sur son manteau rouge, embrassé les 3 paires de joues qu’ils me tendent avant de filer dans l’ascenseur, je ferme la porte et tout en rembobinant mentalement la dernière 1/2h pour être sûre de ne rien avoir oublié, je file allumer la plaque pour faire chauffer mon eau chaude.

Je sors ensuite ma grosse tasse londonienne, les jours de grosse fatigue (c’est-à-dire tous les jours en fait), celle qui peut contenir une triple dose de café.

Ma main attrape machinalement dans le placard la boîte de café soluble Nes de Nespresso (le seul que mon cerveau accepte en ce moment le matin..).

1, 2, 3 doses de 30ml (Vive les cuillères des boîtes de lait Gallia !).

Un soupçon de sucre (bon, là, j’ai souvent la main un peu lourde, mais lecteur, sois indulgent, je ne suis pas complètement réveillée puisque je n’ai pas encore bu mon café…).

Je verse l’eau chaude à la moitié de ma tasse, je finis par autant d’eau froide (oui, j’aime le café tiède.. la relou quoi..).

J’accompagne mon triple café soluble soit de 14quelques gâteaux (le plus souvent ceux-), soit de galettes de riz (au chocolat comme ceux-ci.. enfin, ça c’était avant de lire ça… pff…).

Le week-end, je ne prends plus mon ptit déjeuner toute seule : il y a déjà mon Super-mari-super-papa (sauf quand je le laisse dormir), qui se fait son traditionnel jus d’orange pressé (et qui m’en offre un si ça me dit) et parfois, les enfants quand ils ne sont pas déjà repus ou en train de jouer.

Le rituel est le même sans tout le rush des matins de semaine « of course ».

De temps en temps, on ajoute une brioche de la très bonne boulangerie du coin, ou des viennoiseries quand on a très très faim ou du monde à la maison, ce qui au final, est assez rare. Des biscottes et du beurre quand la miss en réclame, mais c’est rare aussi.

Bref, à la maison, les ptits déjeuners sont sages.

Mais lorsqu’on est en vadrouille, à l’hôtel ou ailleurs, j’aime prendre plus de temps et m’offrir un ptit déjeuner gargantuesque.

Comme ici à Rome ou là à Fontainebleau :

Ptit déj à Rome, Piazza Navona (c) D'une île à Paris

Ptit déj à Rome, Piazza Navona (c) D'une île à Paris

Ptit déj à Fontainebleau, de la Grange St Martin (c) D'une île à Paris

Ptit déj à Fontainebleau, de la Grange St Martin (c) D'une île à Paris

Ptit déj à la maison, ma graaaande tasse londonienne (c) D'une île à Paris

Ptit déj à la maison, ma graaaande tasse londonienne (c) D'une île à Paris

Un café fleuri dans le jardin (c) D'une île à Paris

Un café fleuri dans le jardin (c) D'une île à Paris

Menu du ptit déj de Super papa (c) D'une île à Paris

Menu du ptit déj de Super papa (c) D'une île à Paris

Ptit déj de rêve à la Réunion, le café tropical (c) D'une île à Paris

Ptit déj de rêve à la Réunion, le café tropical (c) D'une île à Paris

Pour finir, voici une belle idée de recette facile pour une viennoiserie que j’aimerais avoir sur un plateau ptit déj-au-lit tous les matins dans une vie de rêve (à bon entendeur… ;o) :

Un grand café, please ! #lundisadeuxdaliceetzaza

Et le genre de messages que je devrais lire en me réveillant le matin :

Un grand café, please ! #lundisadeuxdaliceetzazaUn grand café, please ! #lundisadeuxdaliceetzaza
Un grand café, please ! #lundisadeuxdaliceetzazaUn grand café, please ! #lundisadeuxdaliceetzaza

Et toi, tu bois quoi au ptit déj ? Café, thé ou rien du tout ?

A lundi prochain !

Cet article est une nouvelle participation aux lundis à deux, rendez-vous blogosphérique hebdomadaire proposé par les blogueuses Alice et Zaza : 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

(Toutes ces photos ne sont pas libres de droit (c) D’une Ile à Paris ou sources citées