Ce lundi, le thème de la discussion lancé par Alice et Zaza, ce sont les bouquets :

« vous aimez qu’on vous les offre? votre Chéri est un pro en la matière? à moins que votre jardin vous offre les plus belles fleurs que vous n’osez couper? »

Et comme ce thème me parle, moi, la flowergirl comme m’appelle une chère amie, impossible de rater le rendez-vous.

Je suis cette fille qui aime regarder les fleurs, les arbres, les plantes, tout le temps. Qui s’arrête pour prendre un arbre en photo, d’en dessous, ou collée à son tronc, qui tire sur une branche dans le parc pour y attraper des fleurs.

Une habitude venue de mon enfance sur mon île où chaque recoin est incroyablement fleuri, regorge de plantes hallucinantes, de coin d’ombres sous les cocotiers. Mes cabanes à moi quand j’étais petite, c’était les arbres à pain ou les « pied de letchis » ou une cachette derrière les palmiers. Je passais mon temps à admirer les orchidées de la serre de mon papa. J’arrachais le lychen, je piquais des bouts de fougères, je m’amusais de ces plantes qui se refermaient le soir.
Encore maintenant quand je vais là-bas, je passe mon temps à photographier les fleurs de tous les jardins que je croise.

Les bouquets, je les aime. C’est comme ça, ça ne s’explique pas. Autant qu’une plante, voire peut être un peu plus. 

En plus de toutes les plantes qui font partie intégrante de la déco de notre appartement, j’ajoute bien souvent des bouquets.

Soit des bouquets qu’on m’a offerts et que je m’amuse à recomposer selon mon goût le lendemain. Mais aussi des bouquets que je choisis toute seule, souvent de saison.

Je préfère moi payer 5 euros pour un bouquet plutôt que de voir toutes ces fleurs dépérir sur un étal. Surtout quand je passe devant les bouquets de mes fleuristes préférés comme celui-ci, difficile de ne pas craquer.

Quand j’ai un bouquet à la maison, je passe mon temps à l’admirer, je mets mon nez à l’intérieur de chacune des fleurs, je m’amuse à les photographier genre macro. Je trouve l’harmonie de ces formes improbables juste magique.

Mon dernier bouquet acheté toute seule, je l’ai trouvé au marché, une grande gerbe de lilas pour 3 euros. Un des derniers bouquets qu’on m’a offert est ce bouquet de roses oranges, qui tient très très bien depuis samedi dernier.

J’ai aussi un grand bouquet de feuilles d’eucalyptus qui orne la cheminée.

Mon amoureux a compris que j’aimais ça et m’en offre pour les grandes occasions. Pour chaque naissance, j’ai eu un magnifique bouquet qui a duré presque 3 semaines, des merveilles.

Mes derniers bouquets (c) D'une île à Paris
Mes derniers bouquets (c) D'une île à Paris
Mes derniers bouquets (c) D'une île à Paris

Mes derniers bouquets (c) D'une île à Paris

Un de mes bouquets préférés en plus de ces deux là restera mon bouquet de mariée. Celui que je me refuse à jeter, sans explication possible. Ni le jour J, ni les suivants, je le garde précieusement avec moi, même maintenant qu’il est tout sec. Il était si beau… Et cette journée là aussi.

Mon bouquet de mariée (c) D'une île à Paris
Mon bouquet de mariée (c) D'une île à ParisMon bouquet de mariée (c) D'une île à Paris

Mon bouquet de mariée (c) D'une île à Paris

J’étais un peu hors sujet dans le 1er brouillon de cet article, je n’avais parlé que de fleurs, de jardin. J’ai pris le temps de tout réécrire, mais du coup, je publie tard dans la nuit, et on est déjà mardi. Encore une papote du lundi qui me fait veiller. Mais pour un bouquet, je suis prête à tout !

Ce thème me fait penser à la soirée eparisienne dont je dois vous parler et cette marque Bouquet qui nous a offert un charmant atelier de composition florale. J’essaie de publier mon compte-rendu de cette jolie soirée demain.

Et toi, tu aimes les fleurs ou tu préfères les bouquets ?

Les thèmes des prochains lundis sont sur la page Facebook des Lundis à deux d’Alice et Zaza.

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

(Toutes ces photos ne sont pas libres de droit – (c) D’une Ile à Paris ou ELLE – Pinterest)