(c) Designmom.com – King cake

Ce dimanche 5 janvier 2014, un grand nombre d'entre nous aurons le même dessert après notre repas dominical (ou le même goûter) : une galette des rois fourrée d'une fève (généralement, en porcelaine) sur laquelle viendra se cogner la dent de la future reine ou du futur roi de la journée.

Et ainsi, nous fêterons l'Epiphanie  !

Traditionnellement, cette fête qui célèbre la visite des Rois mages a lieu le 6 janvier. Mais comme ce n'est pas un jour férié, elle est célébrée le 1er dimanche du mois de janvier (sauf si celui-ci tombe le 1er janvier), notamment par le biais de cette fameuse galette (son historique complet ici ).

J'ai eu envie de vous parler des galettes des rois notamment après avoir lu l'article du Figaro donnant le palmarès de la meilleure galette parisienne selon ce journal.

Parmi ce palmarès, si je n'en ai pas goûté une seule, deux d'entre elles me donnaient tellement l'eau à la bouche, que je me suis dit qu'il fallait partager ça avec vous.

 

Ainsi, si je pouvais faire 2 voeux et demander à goûter 2 galettes parmi celles sélectionnées dans ce palmarès, ce serait les suivantes :

 

– la galette moustache d'Arnaud Delmontel : 

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

(c) Arnaud Delmontel – la galette moustache

 

La description donnée par son créateur, Arnaud Delmontel est déjà  bien alléchante :

" Souriante (…), cette année la galette a un petit goût de tropique : frangipane, compotée de banane légèrement citronnée, pâte feuilletée. Une fève moustache s'y cache bien sûr " !

Prix : 38€ pour six personnes. Vous trouverez aussi dans cette boulangerie, des galettes classiques nature, ou au caramel fleur de sel (miam) ou encore des couronnes provençales.

Adresse : 39 rue des Martyrs à Paris (9ème), horaires et autres adresses ici.

 

– la Galette Vanille de Tahiti de Hugo & Victor (car je suis une fille des Iles) :

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

(c) Hugo & Victor Paris – Galette Vanille de Tahiti

 

Composée de crème d'amande, de pâte feuilletée (rien d'exceptionnel jusque là) mais aussi de vanille de Tahiti, cette galette tout de blanc vêtue n'a-t-elle pas l'air très appétissante ?

Cette boulangerie vous propose aussi une autre galette pour le moins originale : la Galette Combawa, fourrée d'une crème d'amande parfumée au zeste de combawa. Si ce "combawa" est le même condiment que celui souvent utilisé dans nos carrys réunionnais, le goût de cette galette devrait être… (d)étonnant !!!

Prix : 45€ pour 6 personnes, en vente jusqu'au 12 janvier en boutique et eboutique.

Adresse : 40 Bd Raspail, Paris (7ème), horaires et autres adresses (dont une à Miami !) ici.

 

Je relais également l'info donnée en fin d'article par le Figaro concernant le rendez-vous de ce samedi 4 janvier, à Saint-Germain-des-Près : "la Galette du Coeur".

Si vous êtes parisiens ou de passage dans notre belle capitale, vous pourrez ainsi demain matin aller acheter les meilleurs galettes, cuisinées par les plus grands pâtissiers français dont Pierre Hermé ou Hélène Darroze, tous les profits étant intégralement reversés au profit d'une maladie orpheline, à savoir les Pseudos Obstructions Intestinales Chroniques (POIC).

Rendez-vous donc place Saint-Germain des Près à Paris, de 9h à 12h.

Je trouve l'initiative généreuse et originale et allier une bonne action avec un peu de gourmandise, c'est une belle et bonne résolution pour ce début d'année.

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>
<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

(c) Photo Canalgourmandises.fr 

Avec cet article, tout le monde va croire que j'adore la galette des rois…

Mais en fait, il n'en est rien.

Ce dessert est même loin d'être mon préféré.

Toute petite déjà, je boudais quand je la voyais arrivée sur la table : trop gras, trop d'amandes, pas assez de chocolat et bizarrement, je gagnais rarement la fève. Je ne finissais jamais ma part, surtout lorsque la fève avait été trouvée par un autre convive.

Puis, une amie m'a fait découvrir un jour une galette "fait maison". Une révélation ! (Tiens, et si cette année, j'essayais d'en faire une maison plutôt ? Si vous avez une bonne recette, je suis preneuse !)

Et dans la foulée, mes beaux parents m'ont eux fait un jour goûter une galette à la pistache, une recette divine de la boulangerie Gérard Mulot :

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

<script type="text/javascript" data-pin-hover="true" src="//assets.pinterest.com/js/pinit.js"></script>

(c) Galette des rois Gérard Mulot – coeur amande pistache incrusté de fruits secs torréfiés… miam !

 

Depuis, mon goût pour ce gâteau s'est beaucoup amélioré et j'arrive à apprécier sa dégustation… Même si chaque année, on frôle l'overdose avec ces galettes qui fleurissent dans les boulangeries dès le mois de novembre…

 

Et pour vous, ce dimanche, ce sera galette-faite-maison ou galette-achetée-en-boulangerie ou pas-de-galette-du-tout ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !